CORONA VIRUS

 ACCOMPAGNEMENT EN SANTE  I   FORMATIONS ET CONFERENCES

Vidéos, textes...

Fondamental : une leçon que nous donne Madagascar, ​urgent à découvrir pour toute personne qui se dit professionnel de santé, pour tout politique, pour femmes et hommes de loi :   copier le lien si besoin https://youtu.be/wf3YpJvahS4

(date du 25 avril 2020)

Vous pouvez écouter la conférence du Dr Eric Ménat, comment se protéger du Covid 19, donnée mardi 24 mars : le Dr Ménat est nutritionniste, homéopathe, naturopathe...

Il donne des informations compréhensibles.

Le replay de l'interview de Nicole Sicard dans la rubrique "supplément d'agenda" de Radio-Larzac

⬆︎ HAUT DE PAGE ⬆︎ 

 

Dossier CORONA ... en cours, merci de votre indulgence !

 

 

"Je le dis, je le fais ?" ... ou ... que sont devenues nos bonnes résolutions ?

Dans la vie « normale », bien que nous sachions ce que nous « devrions » faire, nous ne le faisons pas toujours, n’est-ce pas ? Nous attendons un signe, une alerte,

...qui se présente parfois avec violence.

Nous avons là une belle occasion de regarder nos attitudes de plus près, de créer et vivre le changement que nous souhaitons au fond de nous !

Voici quelques pistes pour une vie saine. Peut-être les connaissez-vous déjà ? Pour mémoire :

« Le microbe n’est rien, le terrain est tout (1)» = le terrain est déterminant face à la colonisation de l’organisme par un microbe (ou virus) et la gravité d’une infection…

Lorsque vous vous sentez "bien" : je propose de faire « comme si » vous étiez porteurs sains (nous n’avons pour le moment aucun moyen de le savoir) : respecter scrupuleusement les consignes officielles, (confinement, gestes barrière…) et prendre tout simplement soin de soi, peut-être un peu plus que d’habitude :

Alimentation : diversifiée, modérée, adaptée au mode de vie, la plus saine possible (bio, fraiche, de saison, de proximité), base céréales / légumes / légumineuses + oléagineux…

Graines germées, algues… en savoir plus...

Cette nourriture gagnera à être préparée de façon à en maintenir les qualités et en prenant le temps de manger, de mastiquer, en restant "présent" pendant la préparation et les repas = "écoutes ta fourchette" (proverbe mongol).  

Eléments nutritionnels de base : Vitamines C et D, oméga 3, minéraux…

Le site Aprifel.com propose un classement des fruits et légumes selon leur composition. 

Vous trouverez pas mal d'indications utiles sur le site La Nutrition.fr

Documentez-vous, expérimentez, faites confiance à votre ressenti... cultivez votre relation à la nourriture...

Après l'hiver, il est probable que notre statut en vitamine C et en vitamine D soit insuffisant. Pour améliorer les défenses immunitaires, vous pouvez prendre des compléments.

Eau : au moins ¾ de litre par jour (sans compter les autres boissons qui sont considérées comme des aliments) : peu minéralisée (moins de 100 mg de résidu sec par litre), dynamisée (en créant un vortex, au minimum en la secouant, en la versant dans un verre de haut).

Marc Henry, Professeur de Chimie à Strasbourg, explique dans cette vidéo les différents types d'eau de boisson.

Hygiène du logement : nettoyé avec une eau savonneuse +/- essence de lavandin +/- vinaigre, sans oublier poignées de porte, robinets… Aérez, pulvérisez avec modération huile essentielle de lavande, de thym, d’eucalyptus ou de résineux..  Faites bouillir dans une casserole lavande, thym, romarin…En savoir plus...

Champs électromagnétiques : Nous sommes des êtres électromagnétiques, et donc sous l'influence des champs naturels et artificiels. Au minimum, restez à distance de vos téléphones sans fil et portable le plus souvent possible, coupez la Wifi la nuit... 

 

s

Hygiène personnelle : Mains lavées  à l’eau coulante et au savon de préférence, aussi souvent que possible (nous mettons inconsciemment très souvent les mains au visage). Le gel hydro-alcoolique devrait être réservé aux déplacements.

Changer de vêtements après la douche.

Laver le nez au sérum physiologique, au chlorure de magnésium ou au bicarbonate de soude très dilués, protéger les narines avec Homéoplasmine ou Vaseline goménolée…  

Respirer un air de bonne qualité autant que possible (fenêtre ouverte, promenades dans les limites autorisées et avec les précautions officielles)…

Mettre le corps en mouvement : étirements, mobilisation harmonieuse…

Cultiver la paix intérieure : Accueillir ses émotions sans se laisser envahir, quelles qu'elles soient, elles sont des indicateurs de notre état intérieur, tout comme une douleur, une tension musculaire... 

Méditer, calmer le mental en focalisant l’attention sur la respiration, une partie du corps, un geste, un objet … il existe des centaines d’exercices possibles… en savoir plus...

Depuis cet espace de paix, détecter les émotions qui nous traversent (peur, colère…)

Cultiver la joie : regarder quelque chose de beau, se réjouir de ce qui se présente, créer…

(1)  Citation de Claude Bernard : « Béchamp avait raison, le microbe n’est rien, le terrain est tout, Pasteur est fou ! » (Sous réserve : les origines de cette citation sont variables, celle-ci me semble cohérentes par rapport à notre histoire)

(2) Kit à télécharger fichier par fichier : https://outil-projets.wimi.pro/shared/#/folder/d4bf560fdd00271f420d6045b1dfb891

⬆︎ HAUT DE PAGE ⬆︎ 

Les symptômes

Les symptômes :

La fièvre modérée, aux alentours de 38°, qui peut monter par poussées, à 39 voire 40°C autour du 7è jour ; plus souvent la nuit, avec transpiration parfois abondante, parfois sensation de froid et besoin de se couvrir. Il faut respecter cette fièvre qui est salvatrice.

Maux de tête : assez fréquents, parfois violents.

Paracétamol et Ibuprofène déconseillés

 

Courbatures et douleurs musculaires, voire osseuses.

 

La toux : fréquente, sèche avec des hauts et des bas, parfois plus marquée le matin et le soir. Parfois elle est un peu plus grasse avec des mucosités collantes, blanchâtres et difficiles à expectorer.

Peut apparaitre une difficulté respiratoire, un essoufflement au moindre effort. Le patient s’oxygène mal, il sent que l’air pénètre difficilement dans les poumons. Il doit faire un effort conscient pour respirer alors que la respiration est habituellement spontanée et inconsciente.

La fatigue : physique et intellectuelle. C’est un des symptômes les plus répandus. Le patient a besoin de s’allonger et ne veut rien faire, même pas manger. Il y a souvent une période de perte d’appétit.

Signes neurologiques variables :

  • Anosmie : perte de l’odorat parfois quasi complète.

  • Agueusie : perte du gout ou parfois modification des gouts.

  • Indifférence à la maladie : le patient parait détaché de la gravité des symptômes et sans réaction, apathique et sans peur réelle.

 

Troubles digestifs dans 1 cas sur 2 : nausées, diarrhée, colite.

Symptômes cardio-vasculaires : palpitations, tension artérielle est normale ou basse.

 

Particularité du COVID19 : très grande variabilité d’un jour sur l’autre.

Dans tous les cas : surveiller une aggravation autour du 7è jour

- fièvre élevée, aggravation de la fatigue et de l’anorexie : impressionnant, mais pas forcément inquiétant.

- signes de détresse respiratoire qui peuvent nécessiter une hospitalisation, surtout s’ils s’accompagnent d’une chute de la tension ou de la saturation en oxygène du sang.

C’est pourquoi un bilan avec le médecin s’impose autour du 7è jour afin de dépister ces signes d’aggravation qui sont potentiellement mortels si on ne fait rien.

⬆︎ HAUT DE PAGE ⬆︎ 

La prévention

 

La meilleure prévention reste l'hygiène de vie.

En l'absence de symptômes, en cas de contact, il est intéressant de renforcer ses défenses immunitaires.

Plusieurs pistes sont envisageables.

Les vitamines :

La Vitamine D : vous pouvez en prendre de façon systématique, sauf si vous en avez pris tout l'hiver. Préférez la Vitamine D3 naturelle. Vérifiez le dosage par goutte pour ajuster la quantité (enfants : 200 à 400UI, adultes : 400 à 1000UI).

La Vitamine C : l'alimentation habituelle en comporte peu. Elle est surtout présente dans certains fruits et légumes extrêmement frais, leur teneur diminue très vite. Il est conseillé d'en prendre également de façon systématique. La forme liposomiale permet une meilleure assimilation au coeur des cellules. 

Autres éléments :

- Cuivre

- Zinc : granions, Rubozinc, ou zinc inclus dans des complexes polyvalents comme Dermanat Complexe (Bionops)

- Magnésium assimilable

- Oméga 3 à longue chaine

Homéopathie :

Attention : l'homéopathie, par son principe, est choisie en fonction de la personne et du phénomène général. Le virus a sans doute évolué depuis le début de l'épidémie, car les remèdes efficaces au départ (Gelsenium / Belladonna) sont déclarés obsolètes.

 

Il semble y avoir consensus (début avril) sur le protocole suivant en prévention : 

Bryonia 9 CH, 1 granule les jours pairs + Cuprum Metallicum 9 CH, 1 granule les jours impairs.

Cela peut évoluer...

Phytothérapie et produits de la ruche :

Attention : il peut y avoir plusieurs compréhensions de ce qu'on appelle "stimuler l'immunité", et des variantes selon que le "terrain" est déficitaire (hygiène de vie, maladie intercurrente...) et les sollicitations de l'environnement. 

La meilleure prévention réside dans l'hygiène de vie. Tout protocole, est à mettre en oeuvre avec circonspection, y compris lorsqu'il repose sur des remèdes "naturels", et à limiter dans la durée (3 semaines maximum dans tous les cas).

Dans le cas du coronavirus, le danger vient d'une inflammation des muqueuses respiratoires, avec emballement (pour faire simple) du système immunitaire.

Donc, si vous souhaitez prendre en prévention l'un des 3 remèdes ci-dessous, prenez-le en doses et durée modérées (maximum 3 semaines, dans certains cas renouvelable après une pause).

- Propolis

- Echinacea

- Extrait de pépins de pamplemousse

D'autres produits agissent moins au coeur du mécanisme de l'immunité, ils peuvent être pris plus largement (cette liste est loin d'être exhaustive !! La nature fourmille de ressources...) :

- Fleurs et baies de sureau noir

- Pollen de ciste

- Miel de thym

- Tisanes de thym

- Cassis

- Bouillon blanc

- Reine des Prése

- Cinorrhodon

Huiles essentielles :

- Ravintsara : 

- Eucalyptus radié

- Lavande fine

- etc.

Argile

     http://jade-allegre.com/argiles/argiles/

     https://www.youtube.com/watch?v=kczrY_-sZrk

Vous trouverez de très bons articles dans la revue Alternative santé :

"Coronavirus et plantes : pourquoi il ne suffit pas de booster l'immunité"

"Covid-19 - "Avec les plantes oui, mais pas n’importe comment, ni avec n’importe quoi"

C'est en cours, merci de votre patience !!

⬆︎ HAUT DE PAGE ⬆︎ 

 
 
 

Quelques remèdes

Avertissement :

Je propose ci-dessous une liste de remèdes, à titre indicatif.

Renseignez-vous plus avant et surtout faites-vous accompagner par un professionnel, dans l'idéal médecin.

Si vous pensez être atteint du corona-virus, il faut vous faire dépister avant tout et protéger vos proches : vous êtes potentiellement contagieux.

La plupart du temps cette maladie reste bénigne.

Parfois, lorsque certains facteurs de risque sont réunis, une atteinte inflammatoire pulmonaire peut se manifester, en général 7 jours après le début.

Il est alors URGENT de consulter. Ce n'est plus le temps pour ces remèdes.

Facteurs de risque : ce ne sont QUE des facteurs de risque, cela ne veut pas dire que vous allez systématiquement manifester l'infection ou avoir des complications, cela veut dire que vous devez être encore plus attentif à la survenue d'éventuels symptômes, à votre hygiène de vie, à tous les gestes préventifs...

- l'âge

- pathologie respiratoire chronique,

- insuffisance rénale sévère,

- cirrhose du foie

- diabète insulino-requérant,

- hypertension artérielle, insuffisance cardiaque importante, accident vasculaire cérébral, maladie coronarienne...

- les maladies ayant un retentissement sur l'immunité (maladies inflammatoires, auto-immunes, traitement anti-rejet, chimiothérapie...)

- vaccinations (anti-grippale, anti-ménigitique...)

- Traitements par statines, certains anti-hypertenseurs,

- Situation sociale précaire, dénutrition...

​​

​​Les remèdes

Je ne donne volontairement pas de précision concernant les modalités d'administration et la posologie, car à ce stade il vous faut être accompagné par un professionnel de santé. Cette liste est donnée à titre indicatif, car il me semble important d'informer qu'il y a des pistes. Référez-en à votre accompagnant. 

En cas d'auto-médication, vous n'engagez que vous-même.

Vitamines

     Vitamine C : de préférence liposomale (rendue liposoluble pour une meilleure pénétration à l'intérieur des cellules) ; peut dans certaines cas aigus être utilisée à fortes doses en intra-veineux

     Vitamine D : +++ vérifier le statut en vitamine D de l'organisme

Phytothérapie :

     Artemisine

     Pao Pereira

     Scutellaria baïcalensis ou Huang Qin (SCUTEA)

     GémoVir en gemmothérapie (La Royale)

     Astragale

Homéopathie :

     Bryonia

     Cuprum Metallicum

     Gelsenium

     Belladonna

     Physalis physalia

     Silicea

Huiles essentielles :

     Ravintsara

     Laurier Noble

     Eucalyptus radié

     Ecorce de cannelle de Ceylan

     Citrus limoneum

     Tea Tree

     Thym à Thujanol

       Origan

       ....

Argile

     http://jade-allegre.com/argiles/argiles/

Chimie :

   Hydroxychloroquine (pour le moment, prescription initiale hospitalière...)

   Antibiothérapie : Azithromycine mais pas que... (il semble qu'il y ait très souvent des co-infections, mais le mécanisme d'action des antibiotiques n'est pas encore bien compris)

  

     ...

⬆︎ HAUT DE PAGE ⬆︎ 

 

⬆︎ HAUT DE PAGE ⬆︎ 

ACTIVITES

ESPACE MIEUX-ETRE & SANTE 

1/3
  • Facebook Armoni Santé