top of page

TEMOIGNAGES

 ACCOMPAGNEMENT EN SANTE  I   FORMATIONS ET CONFERENCES

Alain, contributeur. 

Il était une fois un champ de ruines coupé du monde qui périclitait inexorablement, ignoré de tous ses voisins.

Ses bâtiments, caveaux, entrepôts, bergeries s’étiolaient et pleuraient avec le fol espoir de toucher le cœur d’éventuels sauveteurs.

Aucun passant, aucun touriste, aucune randonneuse ne pouvait l’apercevoir alors même qu’il dominait un horizon fabuleux.

Soudain, et contre toute attente, le destin sembla virer de bord. Est-ce par la grâce de Saint-Rome, de Saint-Affrique ou de Sainte Nicole ?

Des camionnettes firent leur apparition près du banc de pierre sur l’aire gazonnée et ombragée à l’entrée du hameau. Qui pouvait bien venir bosser au Bosc, hameau stratégique excentré au sommet de Melvieu, à vingt minutes à pied de Notre-Dame du Désert, qui domine les raspes du Tarn ?

Hommes et femmes en tenue civile, professionnels du bâtiment tout de bleu ou de kaki vêtus, faisaient de brèves ou durables apparitions pendant les beaux jours, aussi ravis à l’entrée qu’à la sortie du rude chemin qui menait au domaine. Une nouvelle ère, celle de la restauration de multiples bâtiments débutait et s’installait pour une durée indéterminée.

En contrebas, face aux monts de Lacaune, des pruneliers vieillissants devenus sauvages, n’en croyaient pas leurs yeux. Une tente circulaire s’implanta en toute discrétion avec moult précautions, surgie de nulle part et dans le respect de l’environnement. Quelle étrange créature ! Ils purent bientôt percevoir de douces voix humaines qui traversaient sa verte et discrète toile. La yourte des steppes mongoliennes reprenait vie à leurs côtés.

Des murs branlants se redressaient, accueillaient de nouvelles fenêtres, de nouveaux escaliers. Spécialistes et jeunes initiés des enduits d’extérieur et d’intérieur manœuvraient eau, argile, sables, pailles, à longueur d’année.

Certains plafonds prenaient de la hauteur. Les gîtes et leurs commodités se multipliaient.

Et même ce modeste trou proche de la terrasse panoramique, délaissé depuis si longtemps, se métamorphosa en une mare généreuse abritant plantes aquatiques avec l’espoir d’accueillir bientôt des tritons et des salamandres, qui sait ?

Bien dissimulés des visiteurs, des celliers se trouvaient réaffectés à de nouvelles missions telles qu’ateliers, stockage d’outils de toutes natures.

Mais qui pouvait bien être à l’origine et orchestrer cette renaissance, cette révolution pacifique et bienfaitrice ?

Réponse ci-dessous.

 

Ici vit aujourd’hui un centre d’accueil dédié à des séminaires de développement personnel dirigé par la boss, Nicole Sicard, créatrice de l’association Armoni-Santé. Elle est aussi entourée de plusieurs autres thérapeutes qui œuvrent tous et toutes sur le même chemin, celui du bien-être personnel.

Post-scriptum : la cheffe d’orchestre a participé aux travaux et continue de le faire sans cesse très concrètement, autrement dit : elle met aussi les mains à la pâte.

27 seotembre 2023

Un témoignage en chanson ! Cliquez ici

Sabine

Bonjour Nicole,

 

Je fais partie du groupe "parcours .be" et c'est ainsi que j'ai fait votre connaissance. Je suis très sensible à votre voix particulièrement lorsque vous nous guidez pour un temps de méditation. Celle animée hier soir à la fin de l'atelier 3, je l'ai vécue avec une intensité tout particulière. Je me suis sentie "maternellement" accompagnée, enveloppée, transportée en sécurité pour oser plonger au plus profond de cette énergie d'amour que vous nous avez invités à vivre, à ressentir dans notre être. L'amour de soi, je le découvre depuis peu, la graine est plantée et elle pousse, grandit progressivement. C'est une graine des plus précieuses, encore fragile parce que le terreau dans lequel je l'ai semée a été longtemps abandonné, oublié ... et il demande également de nombreuses attentions et des soins au quotidien. Cette graine, je la sens remplie d'une force extraordinaire qui ne demande qu'à s'épanouir et c'est ce à quoi je m'emploie, certes avec la maladresse du débutant mais avec conscience et patience.

J'ai pris ce matin le temps de visiter, je dirais même de voyager, au travers de votre site et je me suis tout de suite sentie à ma place, accueillie comme si j'entrais dans une maison faite par moi, interpellée par sa richesse et happée par l'énergie douce et profonde qui lie toutes les parties du site. Je me suis sentie "posée" dans mon corps agréablement détendu.

Je suis heureuse de vous avoir sur ma route, sur mon nouveau chemin de vie. En écrivant cela, les émotions s'en mêlent : je sens mon coeur plus présent dans ma poitrine, comme s'il était plus grand, plus dense et pulsant avec amour ; les larmes voilent mon regard, des larmes de joie et de reconnaissance. Le mot "merci" n'est pas suffisant pour exprimer ce que je souhaite vous dire, c'est pourquoi je puise dans ma palette de couleurs et vous envoie du BLEU dans toute la richesse de ses nuances avec un liseré vert et violet. Une très belle fin de semaine à vous, dans la lumière, la paix et la joie. Sabine

Cécile 

Surprenant, intéressant, dérangeant, bouleversant, impressionnant, poignant... 

Accueillant et lumineux...

Merci de tant de chaleur humaine... reçue comme un immense cadeau, même si
ce n'est pas Noël. 

Reste à moi, à MOI SEULE, de poursuivre le chemin bordé d'obstacles 

J'ai envie et l'espoir d'y arriver

Quelle richesse intérieure...

Un grand merci pour ce Havre de paix et de sérénité. 

Marie H. Février 2017

Merci encore pour ce séjour riche en émotions... J'ai déjà mis en place quelques nouvelles habitudes et sui surtout en plein bricolage. C'est étonnant comme la maladie prend très peu de place chez moi par rapport à l'ampleur qu'elle a pris surant ces quelques jours. L'abcès est peut-être crevé, qui sait ?

Quoi qu'il en soit je vais essayer de garder l'élan que tu nous as insufllé et continuer dans cette direction qui semble la seule valable. 
A bientôt j'espère.... 

Yannick B. "Prends ta vie en main", le retour

"Je suis venu en étant "vidé", sans énergie. je suis reparti avec une énergie que je ne pensais pas pouvoir retrouver en une semaine.

Le plus important pour moi a été la bienveillance dont vous avez fait preuve et le message d'amour que vous avez transmis. Je me suis senti en sécurité.

Les ateliers que vous avez mis en place sont aussi très pertinents et efficaces, l'aikido, l'évacuation de la colère, les éveils matinaux et la cohérence cardiaque par exemple sont toujours bien ancré en moi. (bien que certains soient plus a l'état de souvenirs ou de ressenti que de pratique régulière)

Au niveau nourriture ne changez rien, ceux qui ne sont pas habitués ne peuvent qu'un retirer des bénéfices. je mange moins de viande et je me sens plus léger.

Au niveau de l'approche énergie j'ai découvert beaucoup de choses, sur lesquelles je me pose toujours beaucoup de question d'ailleurs. La quête de vision a été pour moi une épreuve très difficile, j'aurai préféré faire 20 km de canoë !!! Mais je retire de ces expériences d'introspections de recherche intérieure le sentiment que la solution est en moi. Quand j'ai un passage a vide j'essaie maintenant de changer mon état d'esprit plutôt que de me ruer sur mon téléphone (pour me sentir moins seul) ou de ruminer mon mal être. et je me suis surpris a réussir."

Hélène, Québec, Novembre 2015

Une pause, le temps de prendre une grande respiration, de la savourer, de s’en nourrir. Un moment d’intimité avec moi-même, entouré de guides bienveillants remplis de sagesse. Un séjour ressourçant, guérisseur, apaisant. Un souvenir impérissable!

 

Merci à toi, Nicole, ainsi qu’à Jean et à Maryvonne.

Merci à la vie!

 

La thalasso en novembre,

c'est comme les fraises en hiver...

 

Je ne peux donc pas y aller, quelque soit le diktat des revues féminines. Ca tombe bien, c’est trop cher ! Avec cependant une grande envie de coucounage, de réponses à des questions inquiètes mais aussi une soif d’ouverture vers une autre façon d’appréhender la vie, d’exploration de certains « mystères » et autrement que sur les sites puant trop le new âge opportuniste ou le baba recyclé convenu, je ne savais trop où diriger mon corps douloureux, ma tête inquiète et mes aspirations vagues. Merci Hélène et Flo de m’avoir amenée à Melvieu en Aveyron.

 

Armonie santé, espace de mieux-être santé, dans un accompagnement coordonné par un médecin : Nicole Sicard, médecin, énergéticienne, gérontologue mais aussi prof d’aïkido et tellement plus que ca. Une femme authentique, simple et vraie, créatrice de cet espace. Aidée de Maryvonne, la douce « mère nourricière », de Jean le pétillant géobiologue, elle parvient à créer un lieu d’énergie, de magie et d’amour. Les angoisses s’expriment, se comprennent et s’apprivoisent, les carapaces tombent, l’énergie envahit et, avec elle, la joie toute simple d’être.

 

En faisant quoi ? Un réveil énergétique qui permet de refaire connaissance avec son corps, chacun de ses membres, ses chakras et se mettre en lien avec les énergies fondamentales, la terre et l’univers. Renaissance quotidienne aisée à mettre en place pour chacun de nous et c’est fabuleux de se mettre en relation, en accord avec les énergies telluriques et célestes, avec celles de l’univers, d’accueillir leur lumière, s’en nourrir, s’appuyer sur elles et se souvenir que nous sommes partie de ce grand tout qui nous environne et nous constitue. Extraordinaire sensation à vivre qui vaut le coup de dépasser l’irritation qu’on peut avoir face aux discours lénifiants habituels sur ses sujets.

 

Puis différentes approches sont proposées en fonction des attentes de chacun : point santé à l’aide des physio-scan et oligo-scan. Détox avec le Physio détox et le Parasitor.

 

Bol d’air Jacquier pour oxygéner ses cellules. Les appareils d’harmonisation, augmentation de l’immunité Milta led et Lakhosky viennent enrichir les approches plus yogiques ou méditatives.

 

Balade en forêt, contact avec les arbres, pique-nique au bord du Tar(n), écoute du silence, conscience de nos rythmes, expression de nos maux, représentation de nos déséquilibres et de nos maladies.. toute une palette de moyens pour exprimer, apprivoiser nos peurs, nos non-dits.

 

A midi et le soir, Maryvonne mitonne de succulents plats végétariens, illuminés de pétales de soucis ou de graines germées. Elle nous a bluffé avec de délicieux petits gâteaux à la farine de lupin, jus de pomme et crème d’amandes. Et je pense que je saurais à vie la proportion exacte d’eau pour faire cuire 100 grammes de quinoa et ne pas en faire quelque chose de dégueulasse !

 

Jean, un lumineux beau gars de 81 printemps qui planque ses yeux bleus derrière de broussailleux sourcils et une mèche blanche accortement retroussée, se passionne pour le décodage biologique et j’ai vu l’épée imaginaire qui représentait la cruralgie qui me minait, fondre à vue d’œil sous ses suggestions.

 

Trois jours, seulement trois jours et je suis changée fondamentalement.

 

Sans doute le temps superbe de l’Aveyron en ces premiers jours de novembre, cet espèce d’été indien à faire pâlir les québécois, le chaud soleil présent y ont tenu leur rôle mais le sentiment d’euphorie et d’harmonie que je retire de ces trois jours est un précieux rempart contre le froid qui approche et la morosité ambiante. Nous ne le savions pas mais nous avions besoin d’apprendre à opposer notre force d’amour et d’espoir, notre lumière à la barbarie qui allait frapper encore…

 

Merci Nicole, Maryvonne, Jean, Flo, Hélène, Luce pour ces jours partagés, nos fous rires, nos pleurs parfois, la chaleur, la sincérité et la confiance de ces moments.

 

 

 

Dany Dutheil

Le temps retrouvé

Novembre 2015                                                                                                                                                                          Le texte téléchargeable ici

 

El...

Enfin, enfin! Je vous écris: j'attends ce moment depuis bon nombre de jours, et je savais qu'il arriverait aujourd'hui: je suis chez ma mère pour le w-e, lieu civilisé où quelqu'un a branché internet. (...)

JE VAIS BIEN, merci.

Entendez s'il vous plaît ce MERCI, tous deux: je vous le dis chaque jour depuis que je vous ai quittés. MERCI, du fin fond de mon univers, MERCI, depuis tout mon univers, MERCI.

Vous m'avez métamorphosée.

Personne ne le voit si bien que moi, mais déjà toute ma famille respire mieux: depuis que je suis venue et jusqu'à ce jour,  j'ai une énergie vitale qui ne se dément pas; je n'ai plus mal aux muscles, plus mal aux os; je ne dors plus que 8 heures par nuit, je ne fais plus de sieste (c'est-à-dire je ne manque plus de m'évanouir après le repas); j'ai des journées qui sont une journée et plus une apparition le matin, une deuxième nuit et une autre apparition: je n'"émerge" plus, je vis; je peux programmer des choses!, j'ai presque un emploi du temps!!!; je danse le lundi, je vois des gens, je fais du théâtre le mardi; je me suis installée dans une ville (à Bordeaux donc), je finis de retaper mon appartement (j'ai aidé des journées entières à refaire la toiture!!); je fais de la méditation zen avec un maître qui est aussi mon prof de danse; je suis heureuse avec quelqu'un qui est formidable; et le pire le pire (entendre le mieux) de tout ça: c'est ce que je ne me rends même pas compte que je ne faisais pas ça il y a un mois, c'est que tout cela est on ne peut plus naturel, intégré, inscrit, mémorisé: on oublie tellement vite ce que nous étions quand nous étions malades. La vie reprend le dessus; elle s'installe en quelques jours comme si elle avait été là de tout temps. Me voilà à nouveau en train de chanter, et de danser: la vie me traverse, glorieuse, assoiffée et tranquille. Je peux désormais "faire ce que j'ai à faire" même si je me demande toujours quoi. Mais maintenant, sauf quelques fois où le moral descend, sans souci, sans inquiétude, avec confiance. J'attends. En toute humilité: la patience est plutôt mon fort (1 an et demi dans un lit)!

J'espère que VOUS, vous allez bien; je pense bien sûr souvent à vous, et je me demande où en est l'installation, les peintures, la pratique...Jaime!

Je voudrai revenir vous voir; pas tout de suite mais quand le besoin ou l'envie le dira. Temps indéfini...un an, 3 mois?

Et puis il y a la formation IGA que je n'oublie pas; mais avant je sens qu'il y a à faire -notamment au niveau de l'engagement spirituel. Je remets mes 3 corps subtils en place tous les matins Nicole, et je remercie mon cher corps physique qui me le rend en sourire!

Je vous souhaite un très bon hiver en Aveyron, que les vallons vous soutiennent.
 

De grandes salutations, à vous deux, à vous trois

 

El... 

 

Alain

Si vous apportez à chacun de vos stagiaires autant que ce que j’ai reçu, engrangé, expérimenté et mis en culture l’an dernier chez vous lors de notre stage à deux têtes, la formulation de mes vœux sera des plus simples et évidentes : continuez à aimer et être des exemples et des guides pour le plus grand nombre possible.

 

J’ai oublié le nom de votre partenaire que j’aime beaucoup. Transmettez-lui mon meilleur souvenir et toute mon admiration. Fin avril, je saurai si grâce à lui mon anévrisme a régressé. Mais je sais déjà que la lecture de « Guérir » de Servan-Schreiber m’a fait découvrir des horizons nouveaux.

 

Je pense que je vous enverrai plus de nouvelles d’ici quelques semaines. Elle devraient concrétiser ce que la démarche entreprise avec Nicole a révélé et qui s’est trouvée confortée par d’autres contributions et conseils d’orientation personnelle lors de cet été 14 extraordinaire...

 

bottom of page